lundi 25 juin 2007

Edf

Une anecdote rigolote, sans intérêt mais affligeante.

La société, pour laquelle je travail, a emménagé dans de splendides locaux, à une adresse prestigieuse, depuis un peu plus de deux ans.

Or, durant ce laps de temps, EDF ne nous a jamais fait de contrat, ni, par conséquent, facturé - malgré nos demandes insistantes de régularisation (ouais, pour l'adjectif, passons rapidement... ). Nous n'existions donc pas, bien que consommant allégrement ce précieux additif à la vie... jusqu'à vendredi soir, où le charmant missionnaire nous coupa la chique, et le courant par la même occasion. D'un coup d'un seul, plus de lumière, le serveur et les ordinateurs en radent, plus de standard, les téléphones occupés, les portes extérieures, toutes blindées qu'elles soient, ne se verrouillent plus : plus d'alarme, etc, etc... Deux jours de chômage techniques - ou plutôt de congés gracieusement offerts... jusqu'à mercredi matin, où le courant et la grâce divine EDF reviendra.

J'ai vécu pas mal de truc dans ma vie, professionnelle et personnelle, mais là, j'en reste abasourdi...

1 commentaire:

florence Meichel a dit…

J'espère que tu as bien profité de ces congés extraordinaires ! lol... deux ans : c'est pas ce qu'on appelle le temps de latence bureaucratique ? rires...mais pas drole quand même parce que pendant ce temps on paye cette inefficacité !