mardi 8 mai 2007

Travail, le temps retrouvé

En ce jour férié - pas envie de travailler, d'écrire ou de penser : donc, je recycle, deux articles lus ces derniers jours...

Tout d'abord, cet article du Nouvel Observateur de cette semaine... et sincérement, je suis emballé : Travail, le temps retrouvé... Imaginez : ne plus être astreint à la présence, mais seulement, uniquement, objectivement, à l'objectif.

Lu également un post intitulé Royal -Sarkozy : un peu de lecture avant votre débat : "L’idée de base est que l’on n’innove pas seu. Quatre types d’acteurs jouent un rôle : les inventeurs, les transformateurs, les courtiers (sortent d’intermédiaires qui rendent l’invention disponibles pour d’autres) et les financiers."

Bonne lecture...

1 commentaire:

laurie a dit…

rah, mais oui, voilà !! Etre astreint à des objectifs ! C'est bien plus intelligent que de se sentir incarcéré dans un bureau avec une obligation de nombre d'heure. Ca force à prendre ses responsabilités fait arrêter regarder sa montre toutes les 5 minutes en guettant les aiguilles, et surtout, ça nous renvoie une meilleure image de nous même.
Bon, ça dépend des boulots aussi.