lundi 28 mai 2007

Le blog, et moi et moi et moi...

Il y a de multiples blogs - ici, je voudrais juste parler de la fonction "commentaire(s)".

Par exemple, sur celui de Guy Birenbaum, ils sont pour sûr très politisés, mais rarement pertinents : c'est un flux, un fleuve d'imprécations, de ressentiments, d'accusations, de débats façon café du commerce, que, si j'aime bien ses post, ne sont guère lisibles ; c'est une distraction vite fatiguante. A contrario, ceux des lecteurs de Transnets sont souvent si pointus, qu'il est rare que j'ose m'y aventurer. Alors, certes, ils sont moins nombreux (plusieurs centaines contre quelques uns...) : mais alors, quelle diversité, quelle intelligence ! L'intelligence collective, c'est en fait, par petites touches, l'expression de sensibilités, de détails, de points de vue différents, mais complémentaires, qui, au final donnent une pleine et entière analyse du sujet. Enfin, c'est souvent mon sentiment en lisant l'ensemble.

(Je reprend pour partie mon commentaire sur le le post suivant, La blogalaxie s’essouffle, sur le blog et moi...)

A tire plus personnel que technique, je me sens un peu à l’étroit dans les fonctionnalités du blog tel qu’il est aujourd’hui. Je me discipline pour écrire (presque) tous les jours, et mes capacités d’informaticien, même du dimanche après midi, restent limitées : j’ai du mettre plusieurs jours pour comprendre comment inclure une vidéo de Daylimotion, c’est dire… Peut-on envisager une professionnalisation du blog, non pas comme “journaliste”, citoyen ou pas, mais comme un outil à la fois de travail (notes, liens permanents, et bien sur, vitrine) ? De fait, nous pouvons mettre à disposition plusieurs parties (par onglet, par exemple, plus que par “rubrique”) : son travail (articles, nouvelles, romans - en PDF ; ou ses photos, vidéo, etc), pour l'aspect vitrine, expression de son ego. Mais aussi, une mise à disposition de ses notes, de ses liens, de choses vues ou entendues, de sa revue de presse… Je sais que ces fonctionnalités existent déjà, mais l’aspect “chronologie inversée” impose une limite de journal intime (même dans le cas des classements en links ou en “concepts”). Bref, il nous faudrait une étapes en plus de simplification, une forme plus aboutie, plus simple… entre ce que propose Ipernity et Netvibes : pour une expression des potentialités de chacun, dans notre diversité, pour une stabilisation et un expression meilleur dans la blogosphère.

Par exemple, quand je vois ce qu'en à peine deux jours Erwin arrive à faire, à utiliser, à inclure : les tags, les "Listen here"... je pense qu'il y a des choses à proposer aux internautes. Enfin, je crois...

15 commentaires:

Denis a dit…

La description que tu fait de "l'outil" qu'il te faudrait est exactement celle d'un site... Par contre je ne comprends pas la distinction que tu fais entre "rubrique" et "onglets" (pour moi c'est la même choses ou plutôt un onglet permet d'atteindre une rubrique... Je sais que certaines skins (habillage de blog) sous dotclear permettent de transformer son blog en site par le biais du rubriquage. Et en ce qui concerne les tags, les "libellés" c'est justement une réponse au bordel du non-classement du blog... Alors que dans un site tu prévois le classement, dans un blog tu le "subis"... Pour résumer il te faudrait de quelque chose (un site ?) de plus horizontal alors qu'un blog c'est vertical...

Michel a dit…

Effectivement, mais l'avantage du blog, c'est la facilité de création pour les nuls comme moi. C'est une des raisons du succés : faire soi même une vitrine, écire sur le net son propre site light. Or, à partir d'un moment, un site serait un outil plus adapté... à la facilité prés. De plus, le site a un accés figé qui ne correspond pas non plus à mon idée. Il faudrait donc un mix des deux : classement horizontal (par onglet type nouvel Explorer ou Firefox) + une vie plus verticale (en chrono inversé, un blog). Or, si on peut faire plein de chose sur les blogs, en alliant les fonctionnalités diverses, leur mise en oeuvre nécessite entre un peu de temps et beaucoup de temps, pas forcement disponible.

laurie a dit…

S'il faut toujours faire des commentaires intelligents sur ton blog, je ne vais plus tellement oser en faire.
Pour moi, la fonction commentaire est un outil permettant au lecteur de laisser une trace quelqu'elle soit, indiquant de manière tangible qu'il a lu ou qu'il est simplement passé par ici ; c'est le désir de se signaler. Dans ces conditions, la teneur du commentaire ne compte pas, meêm s'il est nettemnt plus agréable d'avoir des commentaires éclairés, bien évidemment.
Pour le reste, denis a raison, tu parles d'un site internet. L'idée de faire évoluer l'interface du blog vers quelque chose de plus libre comme netvibe est une bonne idée, même si les contraintes font parfois pousser des ailes à ceux qui ont envie de faire des choses...

laurie a dit…

Pour terminer sur les commentaires, j'ai omis de te dire que je crois que tu as raison sur leur fonction, et que ce doit être leur utilité idéale de réfléchir en groupe sur certains points. Encore une fois, tout dépend du contenu du blog

Michel a dit…

Ben, moi, suis assez content des commentaires laissés ici. Celui de Denis ou les tiens, en l'occurence, moi, je les trouve trés bien.

Denis a dit…

Mmmmmh un site c'est quand même mieux qu'un blog... Un site avec une base de donnée, tu fais ce que tu veux. Après tout dépends des buts de ta chose internetienne, parce qu'il me semble que ton objet se rapprocherait d'un site journalistique (billets d'humeur, revue de presse, dossier, etc, etc). Sinon ce que tu peux faire c'est un blog par catégorie, une amie à moi avait fait ça, en plus t'utilises blogger, un blog tu en créer à la volée...

Erwin Feldhaus a dit…

ben, moi, j'explore...

Je ne sais pas où tout cela nous emportera.

C'est vrai que il y a de tout sur internet. On arrive à perdre le temps, sans un sorte de discipline.

Mon but pour l'instant: essayer de comprendre, trouver les limites (existent-elles ?).

Enfin

florence Meichel a dit…

Bonsoir

J'aime bien aussi l'idée de miwer site et blog : site pour les infos pérennes et stables et blogs pour tout ce qui bouge...pas mal l'idée de denis : des onglets qui ouvrent sur des blogs blogger différents...pour faire des sites web, j'utilise le logiciel WEB creator Pro 4 qui permet justement de réaliser facilement ce genre de choses !

A bientôt :-)

florence Meichel a dit…

idée de mixer ! pardon

florence Meichel a dit…

Bonjour Michel :

Voici deux applications simples pour réaliser des sites WEb :
- à télécharger TOWEB:
http://www.lauyan.com/fr/tw-home/index.html
- en ligne EASYSITE:
http://www.easysite.com/

Plus besoin d'être un expert ! :-)

Michel a dit…

Je vais essayer de mettre tout cela à plat. Merci pour vos contributions ! Des onglets qui ouvrent sur des blog différents : Netvibes doit permettre cela. Un de mes défauts : tout m'interresse - je vais essayer d'en faire un point d'ancrage.

florence Meichel a dit…

Michel
j'ai testé l'idée : ça m'intéressait ! :-) C'est possible avec Netvibes et Pageflakes : le résultat est nettement plus joli avec netvibes mais l'avantage avec pageflakes, c'est qu'on peut partager l'ensemble des onglets sur une seule et même adresse URL (exp
http://www.pageflakes.com/florence.meichel ) alors qu'avec Netvibes, j'ai le sentiment que chaque feuillet ne peut être partagé que séparément (URL différentes pour chaque onglet) ! a moins que la subtilité m'aie échappé...si c'est le cas et si qq sait faire : ça m'intéresse ! merci d'avance !
Bye

Michel a dit…

Vais tester ça !!!!! (j'avais remarqué aussi sur netvides le fait qu'on pouvait permettre d'accéder onglet par onglet...)

florence Meichel a dit…

Michel,

Je crois, a bien y regarder, que ce que tu cherches sur Netvibes, c'est la création d'univers : c'est pour bientôt : juste un peu de patience...mais c'est vraiment mieux que pageflakes : indéniablement !

http://blog.netvibes.com/fr/index.php/2007/04/20/33-decouvers-les-univers-francais

Michel a dit…

Je l'avais lu aussi - mais je n'ai peut--être pas tout compris. Mais si c'est pour bientot, je vais commencer à le creer de mon cote, histoire d'être pret.