dimanche 20 mai 2007

I.R.M

- Avez-vous un pace-maker ? Un accessoire auditif ? Des métaux dans le corps ? travaillez-vous la soudure ?
- Non. Ni éclats d'obus, même pas de balles traçantes.

- Etes-vous claustrophobe ?
- Pas jusqu'à ce jour...

- Lunettes, montre, pull, ceinture, chaussures : sur la table. Restez-là, je reviens vous chercher dans quelques instants, après la fin de l'examen en cours.

J'ajuste mes tennis, bien parallèles au pied du tabouret. Je me laisse aller au fin fond du fauteuil de consultation. Je ferme les yeux - serein. Suis assez fière de moi, va savoir pourquoi.

Elle vient me chercher ; elle est assez jolie, brune, petite... - je la suis, je rentre dans la pièce. C'est un peu 2001 - L'odyssée de l'espace : un long banc étroit, une fine pièces de lin : je m'allonge, la tête entre-deux, enserrées par des cales en mousses qu'elle dispose sur mes oreilles - délicatement, presque avec tendresse (je fabule déjà) : "pour le bruit." Et les secousses, aussi.

Mon corps entre dans le tunnel, un bruit étrange, un rythme, un souffle, un beat... Ou alors, une fusée, au départ, Cap Canaveral, module restreint. Je dois rester statique ("ne pas bouger, ça va durer un quart d'heure"), une statue de sel bombardée d'ultra-son, d'ondes bizarres, par fraction compacte. Du bruit, beaucoup de bruit - avec une grande solitude apaisante.

Finalement, le bruit de l'I.R.M, c'est un peu de la musique industrielle.

Sinon, je n'ai pas les résultats - et de toute façon, ils seront anecdoctiques.

2 commentaires:

Yéti a dit…

On est jamais à l'aise dans un IRM. Y'a quelque chose de trop imposant, de trop mécanique. Je comprends parfaitement la peur que devait ressentir les premiers usagers des trains, des avions, des voitures. Je comprends aussi la peur qu'inspirent les hôpitaux, les cliniques et leurs appareils infernaux.

J'aime pas l'IRM. Et j'espère que les résultats seront réellement anecdotiques !

florence Meichel a dit…

Et au de-là de la musique hospitalière,bien au de -là il y a des tas de gens autour de vous pour qui vous comptez...et ça compte ! :-) Trés bonne journée à vous !