mardi 20 mars 2007

Seine Amère


Mon ami Frédéric a donc écrit un scénario, que nous proposons pour financer notre société, pour nous aider à rentrer dans le réèl - mais je lui laisse la parole en reproduisant son premier post sur le blog dédié à son scénario : http://seine-amere.blogspot.com/

"Bonjour,

J’ai 31 ans. Je suis marié et j’ai deux enfants.
J’ai travaillé en tant que responsable financier au sein de différentes sociétés de production et de distribution (Warner, Studio canal, UGC, Gaumont, TF1). Je suis également lecteur professionnel de scénarii. Mes loisirs se partagent entre cinéma et écriture. Je suis l’auteur de IMPERIAL !, roman de Pirates et prix du 1er roman étudiant francophone 2000 (Ed. Pétrelle). Aujourd'hui, j'essaye de devenir producteur avec un ami. Pour cela, nous avons écrit un scénario : SEINE AMÈRE que nous avons proposé à des acteurs, des réalisateurs et des producteurs mais pour le moment sans succès. Logiquement, si ce scénario est refusé, c'est uniquement parce qu'il n'est pas bon (j'espère sincèrement que c'est la seule raison). Nous devons donc l'améliorer. Comme il est difficile d'avoir du recul sur ses écrits et qu'il est toujours difficile de se fier à l'objectivité de ses amis (et quelque part heureusement !), nous allons mettre en ligne au fur et à mesure quelques scènes du script dans l'espoir d'avoir quelques retours qui nous permettront d'améliorer notre travail ou d'abandonner toute velléités de travail artistique dans le mode cinématographique.
Nous comptons sur vous."


Je voudrais juste m'exprimer à mon tour sur deux/trois petites choses : je ne suis partie prenante dans ce scénario que comme :

- Élément déclencheur : en effet, j'ai lu un de ses romans, et j'ai pensé que ce serait vraiment pas mal de l'adapter au cinéma - non seulement pour l'histoire, mais aussi pour le contexte socio-politique à mon avis propice.

- "Lecteur", "oeil extérieur" - mes avis ont parfois été pris en compte, d'autre fois, non. Nous sommes assez têtus tous les deux, mais on ne force pas quelqu'un d'élever ses propres enfants comme les nôtres, alors, chacun conserve sa liberté... Néanmoins, je vais profiter des commentaires pour les renouveler...

- Avoir trouvé le titre - son roman s'intitule NEW-YORK AMÈRE ; j'ai proposé SEINE AMÈRE.

- Quelqu'un qui pense que ce scénario (et là, je suis très sérieux) peu donner un film équivalent à Chinatown de Roman Polanski. Non, non, je suis sérieux. Le scénario est perfectible, mais si nous sommes en présence qu'une V.3, je pense qu'on devrait aller vers des 3.1, v3.2, etc. mais pas vers une V.4. Cette marge de manoeuvre doit permettre au réalisateur putatif de s'emparer de ce texte pour mieux le mettre en scène, pour mieux l'expurger de lui-même.


Les blog étant ce qu'ils sont, le scénario sera agrémenter de photos, de vidéos, d'une bande sonore... afin de donner de la couleur, et se projeter dans une conception plus concrète. Voilà, il sera délivré peu à peu... sous vos yeux que j'espère ébahis.

A titre plus personnel, si pour lui sa "vraie passion reste l'écriture", j'ai aimé être à l'initiative, au début - finalement, être la petite étincelle me va trés bien. Si chacun doit avoir sa place, sans doute est-ce la mienne dans le grand jeu de la vie. J'avais entendu un jour que Claude Berri était venu à la production parce que personne ne voulait produire ses propres films ; sans doute suis-je en train de réaliser le chemin inverse : comme personne ne veut écrire les films dont j'ai envie, je vais m'efforcer de les écrire, et de m'assumer de plus en plus.

3 commentaires:

Cedric a dit…

Moi je trouve ça très très difficile de donner son avis sur des séquences comme ça, découpées de l'ensemble. Pour moi ça n'a pas vraiment de sens. On peut ne pas comprendre une séquence au début puis le faire un peu plus tard en découvrant comment elle s'inscrit dans la globalité du récit...

Michel a dit…

C'est effectivement la limite de la démarche, ou plus exactement une contrainte.

Sauf, si, on lit cela comme un roman feuilleton : il sera divulguer partie par partie... pour au final, être intégralement disponible, avec la note d'intention.

Ce que j'aime bien dans cette action, c'est ce qu'on peut ajouter au texte, lui donner un supplément d'ame :
- vos avis, peu à peu, je l'espère jugeront à la fois la séquence elle-même, et la progression de l'histoire ;
- mais aussi, les sons, la couleur, etc. qu'y s'ajouteront, s'additionneront.

C'est une démarche de lecture un peu différente, certes, mais qui, au-delà de ce scénario, me plait assez d'essayer. Au final, peut-être, qu'on peut créer un nouvelle façon de s'exprimer, une nouvelle démarche littéraire : une création en elle-même, hybride. Bon, je divague un brin, mais quand même.

laurie a dit…

bravo à toi !
pour seine amère, c'est une bonne idée ce blog mais c'est vrai qu'on reste un peu dans le vide après