mardi 1 janvier 2008

A la recherche de John Ford de Joseph Mc Bride

A la Recherche de John Ford de Joseph McBride est une biographie à l'anglo saxonne - dense, lourde, incroyablement documentée et toujours passionnante.

"Je m'appelle John Ford, je fais des westerns" - John Ford : 4 oscars du meilleur réalisateur, quadruplé jamais égalé ; plus de 130 films, des courts, des longs, des trés longs, des doc., des fictions, de tous genres, de toute ambition ; membre de l'OSS ; irlandais alcoolique - nous pouvons presque résumer son existence par une alternance de tournages compulsifs et de beuveries sur son bateau, au Mexique, lors de tournée mémorable avec John Wayne son expression de l'idéal
- ce qu'il aurait aimé être, représenté - ou Henry Fonda ; mauvais père ; mauvais mari, et, accessoirement, par défaut, sans faire exprès, par inadvertance, génie.

Mais plus que les anecdotes souvent drôles, parfois pathétiques ; plus que les portraits des grands et des petits noms du cinéma de "l'Age d'Or des Studios" - période qui n'exista jamais ; plus que l'analyse des films, des chefs d'œuvre aux films mineurs ; de l'Histoire du cinéma - sincèrement, tout amoureux du cinéma, se doit de lire ce livre - plus que tout ce qui forme "une grande bio", (et que je vous laisse découvrir pour ne rien déflorer), A la Recherche de John Ford est le work in progress d'un homme qui devient à force de convictions, de travail, d'osmose personnelle et totale entre lui et la Nature, le poète d'une nation, d'un peuple - un homme qui crée, cristallise l'âme d'une
mythologie... Une synthèse de ce que voulait devenir les Etats-Unis d'Amérique, avant... avant... la perte de sa propre naïveté.

C'est un livre rare, aux multiples lectures - mais à l'âme identique, un rêve, une métaphore de ce qui reste malgré tout, et de ce qui s'évapore, aussi, de la poésie, du cinéma, de l'Amérique.

1 commentaire:

Erica a dit…

People should read this.