jeudi 24 mai 2007

L'Homme qui aimait des femmes


Lu sur Wikipédia, sur L'Homme qui aimait des femmes de François Truffaut

"C'est un film clé qui sert de référence pour observer le changement de notre société en matière de mœurs. Le personnage de Morane, tourmenté et solitaire qui inspirait de la sympathie à l'époque, serait vécu aujourd'hui comme un pervers débauché et marginal."

Une question : comment peut-on écrire ce genre de connerie ?


4 commentaires:

laurie a dit…

ahah, sûrement l'oeuvre d'une personne bourrée de problèmes sexuels !

Michel a dit…

Effectivement !

florence Meichel a dit…

celle d'un moraliste en puissance en tout cas ! Beurk !

Michel a dit…

Comme quand on juge ou qu'on critique une oeuvre, tout jugement moral et personnel n'est pas vraiment propice...